Mars 2018, Dakar, SÉNÉGAL



En raison de son expérience dans le processus de suivi de la mise en œuvre de l'agenda 2030, notamment dans le cadre de l'Examen National Volontaire, Youth Impact a représenté le Groupe de Travail des Organisations de la Société Civile sur les PND (Plan National de Développement) et les ODD à l'atelier sous-régional sur le renforcement de capacités des parties prenantes sur le processus du Forum Politique de Haut Niveau pour le Développement Durable, dans le cadre de la préparation du prochain forum qui se tiendra à New-York aux Nations Unies sous les auspices de l'ECOSOC, en juillet 2018.

Cet atelier a été organisé par le Département des Affaires Économiques et Sociales des Nations Unies, à l'attention des acteurs qui participent activement à la réalisation des objectifs mondiaux et au suivi régulier de la mise en œuvre.
Il a permis à une quarantaine de participants venus de divers pays d'Afrique d'échanger sur les opportunités de participation à l'évaluation de la mise en œuvre de l'agenda 2030 à travers le processus du Forum Politique de Haut Niveau (HLPF), les expériences acquises durant les deux exercices passés (2016 & 2017) et les bonnes pratiques et leçons apprises ainsi que les meilleurs formats d'engagement des diverses parties prenantes dans le processus d'Examen Volontaire National.




Nous avons pu partager l'expérience formidable que nous avons eue en 2017 au Togo et appris énormément des collègues venus des autres pays de la sous-région pour une meilleure expérience cette année encore dans le processus déjà lancé il y a quelques semaines.

Quelques unes des expériences les plus captivantes partagées sont:
- l'amélioration de l'accès à l'information relative aux #ODD à tous (zones rurales et urbaines, jeunes et personnes âgées, lettrés ou non, personnes vivant avec handicap.. etc) à travers la traduction dans les langues locales, en braille, les enregistrement audio et diffusion dans les radios communautaires etc;
- le financement endogène du développement durable à travers une initiative de mobilisation de 600 millions de FCFA auprès des collectivités locales;
- la collecte d'informations auprès des populations à travers des moyens innovants (SMS, WhatsApp, Facebook etc..) dans le cadre du suivi.
- la mise en place d'un cadre d'échange permanent entre les OSC à travers les TIC (WhatsApp, Facebook, Slack etc)

Nos remerciements à l' #UNDESA, au #PNUD_Togo et à l'ensemble de la Société Civile togolaise pour le travail remarquable qu'elle fait sur le terrain et le rôle capital et sensible qui est le sien (et qu'elle s'efforce de jouer de toutes ses forces) dans l'atteinte des #ODD à l'horizon 2030.
















Projet de Vulgarisation des ODD, huit universités publiques et privées et plus de 3000 étudiants touchés



Dans le cadre de leur programme d’éducation au développement durable à l’endroit des jeunes en particulier les jeunes scolarisés, les organisations Youth Impact et OOADD ont réalisé durant trois mois, d’avril à juin 2017 la phase pilote de leur projet PV-ODD (Programme de Vulgarisation des Objectifs de Développement Durable) dans les universités du Togo avec l’appui technique du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, du Ministère de la Planification du Développement, et l’ONG JVE (Jeunes Volontaires pour l’Environnement) et la collaboration des Administrations et étudiants des Universités retenus pour la phase pilote.  L’objectif du projet est de renforcer les capacités des étudiants sur le concept du développement durable et les Objectifs de Développement Durable afin de susciter en eux des actions en faveur du développement durable dans leurs différentes communautés.
En tout plus de 3000 étudiants de 8 universités dont 

IAEC (Institut Africain et d’Études Commerciales), ESGIS (École Supérieure de Gestion, d’Informatique et des Sciences), IFTS (Institut de Formation Technique Supérieure), ESIG (École Supérieure d’Informatique et de Gestion), ESTBA-UL (École Supérieure des Techniques Biologiques et Alimentaires de l’Université de Lomé), UCAO (Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest), ESA (École Supérieure des Affaires) et IFORDD (Institut de Développement et de Recherche pour le Développement Durable), 

ont bénéficié de cette phase du projet qui a permis de partager avec les étudiants des connaissances sur le concept et les dimensions du développement durable, les principes et caractéristiques du développement durable, les ODD et les cibles, les ODD prioritaires retenus au niveau national dans le cadre de l’élaboration du Plan National de Développement basé sur les ODD et la place de la jeunesse dans la mise en œuvre des Objectifs mondiaux tant au niveau local, national que mondial.

Ces échanges ont permis aux jeunes d’identifier les cadres et les moyens pour eux de participer activement à a mise en œuvre de ces objectifs. Plusieurs idées de projet ont germé à la suite de chacun de nos passages dans les universités.

En perspective, nous comptons étendre le projet à l’ensemble des établissements universitaires et des cours secondaires du pays afin de  promouvoir une compréhension des défis mondiaux de développement et une participation active des jeunes de tout le pays, à tous les niveaux  au processus de développement durable sur l’ensemble du territoire nationale.












Vous êtes exactement 1001 à nous suivre sur Facebook et nous sommes très content et reconnaissant pour vos soutiens par des messages des likes des commentaires et surtout a vos participations à nos activités. Le moment ne peut être mieux pour nous que cette période de Noël et de fin d'année, nous vous souhaitons une bonne fête de Noël.

Nous n'aimons pas les promesses mais pour cette nouvelle année nous vous promettons des surprises très surprenantes :) nous vous réinvitons à toujours continuer à nous suivre.

Nous sommes également curieux d'avoir vos attentes par rapport à nos visions que vous partagez ce qui nous aidera à mieux nous entraider.

Une fois encore joyeux Noël, souriez beaucoup :)


En prélude à la grande convention qui reuni tous les ans les États parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique, diverses initiatives sont entreprises partout dans le monde par des individus, activistes, groupes de jeunes, de femmes, ONG, le monde universitaire, secteur privé, administrations locales,  gouvernements etc pour contribuer à la lutte contre les effets du changement climatique ainsi qu'aux différents efforts des pays au titre des contributions déterminées au niveaux  nationaux recommandés par l'Accord de Paris.
A l'instar de plusieurs organisations dans plus de 20 pays à travers le monde, OOADD, PROEDEV, APEDD et Youth Impact for Sustainable Development ont organisé au Togo la deuxième édition du Forum sur l'entreprenariat vert qui s'est déroulé le 20 octobre à la Blue Zone de Cacaveli à Lomé dans le cadre du projet mondial Ecopreneurs for Climate 2017  du réseau ECO4CLIM.



Des experts
du Centre de Recherche et de Collaboration (CRC), né d'une collaboration entre la Convention Cadre des Nations Unies et la Banque Ouest Africain du Développement (BOAD),
du gouvernement, et des organismes spécialisés
du milieu universitaire,
et des Organisations Non Gouvernementales,
ont échangé sur les moyens de participation aux efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique ainsi que les mécanismes existant qui offrent des opportunités à saisir pour contribuer efficacement à cette lutte.
En marge des communications et des débats, deux lauréats nationaux, un dans la catégorie Idées de Projet et un autre dans la catégorie Petites et Moyennes Entreprises (PME) ont été présélectionnés dans le cadre du concours mondial sur les intiatives entrepreneuriales qui contribuent à la lutte contre le changement climatique. Ces lauréats ont été choisis suite à une première phase d'étude des dossiers et à une autre phase de présentation des projets lors du Forum. Le Jury, présidé par le Responsable Sectoriel Gouvernance et Développement Durable du SCAC (Service de Coopération et d'Actions Culturelles) de l'ambassade de France au Togo, Monsieur Morgan ROHEL, a porté son choix sur l'ONG Environnement Plus pour la catégorie Idées de Projet et sur l'entreprise KYA Energy Group pour la catégorie PME.
L'ONG Environnement Plus a présenté un projet de Collecte et de transformation de déchets plastiques en pavés et autres objets et l'entreprise KYA Energy Group a présenté son projet Solar Pack sur la production des groupes electro-solaires et l'accessibilité de l'énergie solaire à tous.
A l'issue de la dernière phase (internationale) qui suivra, les lauréats choisis bénéficieront des récompenses suivantes du réseau ECO4CLIM
Promotion: tous les gagnants se verront interviewés par ECO4CLIM pour son blog, recevront une mention spéciale dans son rapport général annuel avec une possibilité d'être mentionné dans les articles et reportages par des médias partenaires internationaux
Sessions de parrainage/mentorat par des partenaires internationaux et membres  expérimentés de réseaux de business durable.
Participation présentation du projet à la COP23.
En outre, d'autres récompenses additionnelles peuvent être offertes par les partenaires internationaux de l’événement à savoir:
Promotion: interviews et articles des lauréats par les médias locaux
Financement /Parrainage des idées/projets.
Participation à des événements (formations, conférences) d'envergure nationale et/ou internationale.

Nous souhaitons bonne chance aux projets togolais et espérons vraiment qu'ils représenteront valablement notre pays  au niveau international.

Toute notre gratitude aux partenaires qui ont soutenu l'organisation de ce forum: le Ministère de l'Environnement et des Ressources Forestières, le Service de Coopération et d'Actions Culturelles de l'Ambassade de France au Togo, l'Espace Blue Zone, le Centre de Recherche et de Collaboration, le Fonds d'Appui aux Initiatives Économiques des Jeunes, WASCAL et JVE.

Rendez-vous à l'année prochaine pour des expériences plus riches encore.

D'ici là, Parlez, Contribuez, Participez et Agissez car un développement sans vous, c'est peut-être un développement contre vous. 






Nos Objectifs

Promouvoir une meilleure compréhension des défis mondiaux et une participation effective des jeunes à la réalisation des OBJECTIFS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Blog Archive

Blog Youth Impact TOGO. Fourni par Blogger.

17 OBJECTIFS & 169 CIBLES

IMPLICATION DES JEUNES DU TOGO DANS LE PROCESSUS D'ADOPTION DES ODD

IMPLICATION DES JEUNES DU TOGO DANS LE PROCESSUS D'ADOPTION DES ODD

IMPLICATION DES JEUNES DU NIGERIA DANS LE PROCESSUS D'ADOPTION DES ODD

IMPLICATION DES JEUNES DU NIGERIA DANS LE PROCESSUS D'ADOPTION DES ODD

IMPLICATION DES JEUNES DU BENIN DANS LE PROCESSUS D'ADOPTION DES ODD

IMPLICATION DES JEUNES DU BENIN DANS LE PROCESSUS D'ADOPTION DES ODD

SENSIBILISATION DES JEUNES AU NIVEAU LOCAL

SENSIBILISATION DES JEUNES AU NIVEAU LOCAL
Sensibilisation des jeunes sur une radio locale sur le thème: Poduction et Consommation Durables, à l'occasion de la Journée Internationale des Jeunes, Août 2016

SUIVEZ NOUS PAR MAIL

ARTICLES RECENTS

Nous devons aider les jeunes à réussir

Nous invitons les jeunes à aller de l'avant dans une vie réussie en investissant leurs compétences, leur temps et leur énergie dans leur transition. Youth Impact permet aux jeunes de faire des choix efficaces qui leur donnent un meilleur contrôle de leur avenir.

NOTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Le rapport Brundtland est le nom communément donné à une publication, officiellement intitulée Notre avenir à tous (Our Common Future), rédigée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l'Organisation des Nations unies, présidée par la Norvégienne Gro Harlem Brundtland. Utilisé comme base au Sommet de la Terre de 1992, ce rapport utilise pour la première fois l'expression de sustainable development , traduit en français par développement durable. Selon ce rapport, :
« Le développement durable est un mode de développement qui répond aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. »

GNASSOUNOU Môkpôkpô Espé

COLLABORATIONS AVEC CNJ, AJVSME, ET OOADD

COLLABORATIONS AVEC CNJ, AJVSME, ET OOADD